La Radio Intelligente

Nord-Kivu : ‘‘Kasiksi’’ c’est la meilleure des boissons locales si elle était bien conservée, révèlent les recherches menées par l’Université Catholique du Graben

Les conditions de préparation et de conservation rendent la ‘‘kasiksi’’ impropre à la consommation. Il convient d’améliorer les conditions de préparation et de conservation de la ‘‘Kasiksi’’, une boisson locale très consommée à l’Est de la République Démocratique du Congo. La ‘‘Kasiksi’’ expose ceux qui la prennent à d’autres problèmes de santé à part les nuisances généralement reconnues à toutes les boissons alcoolisées selon les recherches.

Report des élections à Beni-Butembo-Yumbi par la CENI, vive tension à Butembo

Deuxième journée consécutive de paralysie d’activités en ville de Butembo ce vendredi 28 décembre 2018. Les habitants de cette entité ont obéit au mot d’ordre de la Société Civile qui cherche à forcer la main de la CENI à revenir à sa décision de reporter pour mars les élections à Butembo-Beni-Yumbi.  Plusieurs barricades ont été  érigées par les manifestants sur les artères principales et secondaires  de la ville.

RDC-Ebola : Polémique entre MSF et Ministère de la Santé autour de l’implication de l’armée et la police dans la riposte

L’équipe de  riposte à Ebola à Beni Butembo  ne parvient pas à maîtriser l’épidémie. L'ONG Médecins sans frontières, MSF  impute cet échec à la militarisation de la réponse et au manque de confiance des communautés affectées, dans un communiqué, jeudi 7 mars. Par contre le Ministère de la santé  qui dirige la lutte contre Ebola réponds et fait savoir que les militaires et les policiers ne sont jamais impliqués dans la riposte.

Report des élections à Butembo-Beni, des expatriés engagés dans la riposte quittent la région par peur des représailles

C’est l’alerte de docteur Christoph Shako coordonnateur de la riposte contre Ebola dans la zone à Butembo et environs.  Il l’a fait savoir ce   jeudi 28 décembre au cours de la rencontre de formation de l’Union de la  Jeunesse Catholique. Salon lui,  la tension est montée d’un cran   au sein des équipes de riposte constituées. Les expatriés craignent des représailles  après l’annonce  du report des élections dans la région, suite à Ebola et l’insécurité.