La Radio Intelligente

Nord-Kivu : poussé à la démission par la société civile, le maire de Butembo se dit ouvert au dialogue constructif.

| |
Écrit par Web Master

Appelle à la démission du Maire et des membres du Conseil Urbain de sécurité de la ville de Butembo au Nord Kivu

par la Société Civile, l’autorité urbaine se dit ouvert à tout dialogue constructif. Propos tenus par le Maire de Butembo qui a consacré l’essentiel de son allocution tenus à la parade de ce lundi 4 septembre 2017 à la situation sécuritaire qui prévaut dans son entité. Théodore Sikuly’Uvasaka Makala a fait savoir que depuis deux semaines les cas d’insécurité sont en sensible diminution. Le calme revient progressivement à Butembo. Toutes les forces devraient être conjuguées afin d’éradiquer l’insécurité. L’heure n’est pas propice au  soulèvement des uns contre les autres a recommandé Monsieur le Maire. En ce qui est du phénomène Kasuku, le Maire a dit qu’il ne se reproche de rien. Pour lui, il est impensable qu’une autorité, aussi responsable que lui, puisse faire sombrer dans le chaos  la ville qu’il dirige depuis 7 ans. Toute fois, tout humain ayant des défauts, Sikul’Uvasaka Makala a profité des cérémonies de montée des couleurs nationales pour demander pardon pour quelques  insuffisances dans sa gouvernance. « Je pardonne aussi à toutes les personnes qui ne cessent de  me vilipender », a lancé le Maire de Butembo avec un ton mélancolique. Il faut dire que le gros de son speech a été puisé dans les Saintes Ecritures. « Je recommande la population à se confier au très haut. C’est en lui que nous puisons l’espérance », a exhorté le Maire. « Lorsque j’ai été installé à ce poste, je ne m’imaginais pas faire même une année à la tête de cette ville,  mais grâce à Dieu je viens de totaliser 7 ans», s’est-il félicité. Théodore Sikuly’Uvasaka Makala a appelé la population à la sérénité. Des arrestations des fauteurs de l’insécurité sont entrain d’être opérées et toute la bande des malfrats sera présentée aux bubolais le moment opportun.  C’est dame la pluie qui a arrosé Butembo qui a fait avorter cette présentation.   En ce qui est de la déclaration de la Société Civile annonçant des journées sans travail jusqu’à pousser les autorités à la démission collective, le Maire dit ignorer l’existence de ce document qui n’est pas encore mis à sa possession. « J’en aie été informé dans la rue comme tout autre personne et je n’ai aucun commentaire à émettre là-dessus » a lancé Théodore Sikuly’Uvasaka Makala.  Il a toute fois souligné que s’il quittait la Mairie, il est disposé à exercer d’autres fonctions. « Je pourrais aussi servir encore une fois Mon Dieu. J’ai été pendant plusieurs années Président des Pèlerins en Province du Nord-Kivu avant mon avènement à la Mairie.  Je remercie Monseigneur l’Evêque de notre diocèse d’avoir placé sa confiance en ma modeste personne en me confiant ces responsabilités », a poursuivi Théodore Sikuly’Uvasaka. Tout en se remettant entre les mains de Dieu, le chef de l’exécutif urbain de Butembo s’est  dit ouvert à tout dialogue constructif.