La Radio Intelligente
  1. Bienvenue
  2. UCG
Bienvenue à la Radio Intelligente...
ASCENDE SUPERIUS
next
prev

Butembo : Un bourgmestre appose sa signature sur la pétition pour réclamer les élections locales et municipales locales et municipales

| |
Écrit par Web Master

Différentes couches sociales apposent leur signature sur ce document disponible dans différents lieux publics ainsi que les paroisses du diocèse de Butembo-Beni.  Le bourgmestre de la commune Kimemi a apposé aussi sa signature sur cette pétition le dimanche 30 Juin à la paroisse Saint Cyrille d’Alexandrie de l’UCG. 

Le chef la municipalité de Kimemi, Gilbert Bwambale qui vient de passer plus de 10 ans à la tête de cette entité soutient cette  démarche expliquant que l’organisation des élections est un besoin capital aux jours d’aujourd’hui pour l’émergence des entités de base.

« Il faudra que le programme de gouvernance locale, le développement local, la participation citoyenne puissent être effective dans nos entités de base. Voilà pourquoi j’ai signé la pétition pour réclamer les élections, parce que je sais que même quand ces élections vont s’organiser je suis parmi les grands favoris, non seulement en grand favori mais parmi les grands défenseurs de la décentralisation en République Démocratique du Congo », a-t-il déclaré.

Gilbert Bwambale parle d’un constat amer qu’il a fait durant ses 5ans de participation au programme d’appui au démarrage de la décentralisation. « Il est malheureux que notre système de gouvernance locale ne soit pas efficace. On n’a pas un plan de développement local, on n’a pas un plan de développement de la ville », s’est désolé cette autorité municipale, reconnaissant que lorsque les gens sont nommés, ils semblent être sont à la coupe de la politique. « C’est-à-dire c’est la politique qui décide sur les entités territoriales décentralisées,  alors que c’est la population qui devrait en principe prendre ses choses en main, participer à la gestion de la chose publique ».

Gilbert Bwambale espère au développement avec l’effectivité de la décentralisation. Le pouvoir central et provincial s’est déjà accaparé de plusieurs taxes en dépouillant les entités de base des recettes susceptibles de booster leur développement. Les élus locaux auront la mission de réclamer ces taxes, conclu le chef de la municipalité de Kimemi.