La Radio Intelligente
  1. Bienvenue
  2. UCG
Bienvenue à la Radio Intelligente...
ASCENDE SUPERIUS
next
prev

Nord-Kivu : ‘‘Kasiksi’’ c’est la meilleure des boissons locales si elle était bien conservée, révèlent les recherches menées par l’Université Catholique du Graben

| |
Écrit par Web Master

Les conditions de préparation et de conservation rendent la ‘‘kasiksi’’ impropre à la consommation. Il convient d’améliorer les conditions de préparation et de conservation de la ‘‘Kasiksi’’, une boisson locale très consommée à l’Est de la République Démocratique du Congo. La ‘‘Kasiksi’’ expose ceux qui la prennent à d’autres problèmes de santé à part les nuisances généralement reconnues à toutes les boissons alcoolisées selon les recherches.

Menées par les étudiants en faculté des sciences pharmaceutiques de l’Université Catholique du Graben UCG avec l’encadrement du pharmacien Félicien Mbahingana, les recherches à ce sujet livrent un verdict peu clément sur la ‘‘Kasiksi’’. Les études physico-chimiques et microbiologiques de la ‘‘Kasiksi’’ indiquent que cette boisson est contaminée par l’homme. ‘‘ Sur le plan physico-chimique, nous nous sommes rendus compte que la teneur en alcool de la ‘‘Kasiksi’’ est oscillante, elle n’est pas la même. Elle varie entre trois et neuf pourcents. Une imprudence dans la préparation peut même l’amener à plus de douze pourcent. Mais généralement c’est entre quatre et neuf. Son taux d’alcool n’est pas standard ce qui fait qu’il est difficile pour les preneurs de savoir quelle quantité d’alcool ils ont ingéré.’’

Sur le plan microbiologique confi Monsieur Félicien Mbagingana, la kasiksi est contaminée, malheureusement par les manipulations humaines. ‘‘ Sur le plan microbiologique, cette boisson est contaminée. Et cette contamination est malheureusement humaine. C'est-à-dire, les micro organismes retrouvés au laboratoire dans la ‘‘kasiksi’’ ont comme habitant, la peau de l’homme. C’est effectivement des staphylocoques. Ils ne sont pas aussi pathogènes qu’on les croirait mais, la quantité de ces micros organismes étant élevée, ils peuvent causer certaines dysenteries à ceux qui les consomment à travers la ‘‘kasiksi’’. Ils contiennent plusieurs toxines staphylocoxiques à la base des troubles intestinaux.’’ Autre problème avec la ‘‘kasiksi’’, les conditions de sa conservation font que sa fermentation reste continue. Ceux qui la fabriquent ne savent pas contrôler sa fermentation qui reste continuelle, au risque de ‘‘ faire des flatulences à ses preneurs. En effet, cette fermentation continue jusque dans l’organisme de ceux qui la prennent, ce qui leur produit des gaz au niveau de leurs tubes digestifs. Ce qui vous donne encore des problèmes dans votre tube digestif.’’  Le chercheur déplore non seulement les conditions de préparation et de conservation, mais également celles du service aux preneurs, les récipients étant souvent mal propres. A part les nuisances généralement reconnues à toutes les boissons alcoolisées, la kasiksi réserve à ses preneurs ces autres effets sur la santé, d’où prudence recommandée.