La Radio Intelligente
  1. Bienvenue
  2. UCG
Bienvenue à la Radio Intelligente...
ASCENDE SUPERIUS
next
prev

La CENI Butembo s’inquiète de la persistance d’Ebola qui n’augurant pas l’organisation des législatives le 31 Mars 2019 dans cette entité

| |
Écrit par Web Master

La population de Butembo invité à s’impliquer contre la maladie à virus Ebola afin de s’assurer d’être partant pour les élections législatives que la CENI vient de fixer pour le 31 Mars 2019.  Exhortation de Madame Georgette Kibendelwa, Chef d’antenne de la CENI Butembo qui se dit inquiète du fait qu’Ebola décime de plus à plus des vies humaines.

La situation actuelle de la maladie est plus inquiétante qu’elle l’a été à décembre lors du report des élections à Beni et  Butembo par la CENI à cause d’Ebola, alerte Madame Georgette Kibendelwa.

« Si Ebola persiste à Butembo, on risque d’être isolé. En fait à Beni on constate de plus à plus  la diminution sensible des nouveaux cas contrairement à ici Butembo. Ne soyez pas étonné si l’on écarte définitivement Butembo suite à la résistance contre les équipes de riposte   et qu’à Beni ville et territoire  l’on maintienne les législatives le 31 Mars », prévient Madame Georgette Kibendelwa dans une interview exclusive accordée ce mercredi 07 Février à la Voix de l’Université Catholique du Graben.  La CENI Butembo attend le calendrier détaillé des élections pour prendre des dispositions nécessaires préventives contre Ebola avec l’équipe de riposte. « Nous gardons jusqu’aujourd’hui dans notre dépôt des lots des désinfectants nous octroyé par le gouvernement d’une part et l’UNICEF d’autres part à la veuille des élections         (Ndlr reportées ) de décembre.    Nous attendons le calendrier définitif de la CENI pour enter en contact avec la sous coordination de la  de riposte à Butembo  afin de prendre des mesures nécessaires pour le bon déroulement des élections législatives le 31 Mars 2019 », explique  Madame Georgette Kibendelwa.  Pour rappel la CENI a arrêté la date du 31 mars 2019 pour les élections à Yumbi, à Beni-ville, Beni-territoire et Butembo si toutes les conditions sont réunies, a rapporté le vice-Premier ministre, ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Henri Mova Sakanyi, à l’issue de la réunion interinstitutionnelle tenue à la Cité de l’Union africaine, sous la direction de Félix Tshisekedi le 02 Février 2019.