La Radio Intelligente
  1. Bienvenue
  2. UCG
Bienvenue à la Radio Intelligente...
ASCENDE SUPERIUS
next
prev

Report des élections à Beni-Butembo-Yumbi par la CENI, vive tension à Butembo

| |
Écrit par Web Master

Deuxième journée consécutive de paralysie d’activités en ville de Butembo ce vendredi 28 décembre 2018. Les habitants de cette entité ont obéit au mot d’ordre de la Société Civile qui cherche à forcer la main de la CENI à revenir à sa décision de reporter pour mars les élections à Butembo-Beni-Yumbi.  Plusieurs barricades ont été  érigées par les manifestants sur les artères principales et secondaires  de la ville.

La paralysie des activités pour ce jeudi a été généralisée contrairement à la journée de mercredi où dans certain coin, sauf au centre ville, le petit commerce a fonctionné comme à l’accoutumé. Des manifestations de protestation organisées en ce jour ont été étouffées par la police appuyée par un imposant dispositif de l’armée. Au niveau du rond du point Takenga, une dizaine des militants de la LUCHA  qui s’apprêtaient à manifester  ont été cueillis par la police. Une heure après une vingtaine des militants et cadres de l’opposition ont été arrêtés. Parmi ceux-ci le Secrétaire Exécutif Urbain du MLC Butembo Monsieur Tsongo Joseph  et le porte parole du RCD-K-ML, Me Sekera Kasereka. Les services de sécurité parlent plutôt d’interpellation. Avant son interpellation Maitre Sekera a dénoncé l'arrestation des militants de la LUCHA qui, selon lui étaient pacifiques.  Il a dénoncé également la sur-militarisation de Butembo alors que ces éléments de l’armée seraient plus utiles à Beni pour venir à bout des rebelles ADF que de s’attaquer aux paisibles citoyens. Retenez que si les artères principales de la ville ont été vite dégagées par la force conjointe police-armée, les routes secondaires sont restés barricadés par les jeunes pendant toute la journée. Pour accéder au passage les usagers des engins roulants étaient contraint à débourser quelques francs congolais. Des arrestations  dont le nombre reste à déterminer  ont été également signalées à Furu et à Mutsanga.